Notre beau pays, la France est régulièrement la cible d'attaques plus ou moins virulentes. Certaines attaques sont pilotées de l'extérieur. D'autres, parfois plus sournoises, viennent de l'intérieur. Parmi, celles-ci l'accusation de racisme systémique ou racisme d'état.

Qu'est-ce que c'est le racisme systémique? La définition de wikipédia est la suivante :

"Le racisme systémique (ou racisme institutionnel) est une notion, controversée, décrivant une forme de racisme qui est ancrée dans l'organisation et les relations sociales au sein d'une société ou d'une organisation. Ce racisme génère et entretient des discriminations qui touchent aux différentes sphères de la société telles que la justice pénale, l'emploi, le logement, la santé, le pouvoir politique et l'éducation."

Ce que l'on observe en France est très loin du racisme systémique:

La France est le premier pays au monde à avoir aboli l'esclavage.

Les institutions françaises ne tiennent pas compte de la couleur de peau. Cela signifie que, quelque soit sa couleur, chaque citoyen bénéficiera des mêmes droits (droits à la santé, droit à l'éducation, droits de vote, droits aux allocations chomage, droits aux allocations logement ).

Les spots publicitaires dans les médias, qu'ils soient institutionnels ou l'oeuvre d'entreprises privées mettent en oeuvre la diversité et la mixité.

La culture française, qu'elle soit populaire ou élitiste, célèbre la diversité (qu'il s'agisse du cinéma - tout le monde adore Omar Sy, de la musique, de la littérature, ou même dans l'émission "Danse avec les stars" où la finale 2021 voit s'affronter Tayc, Bilal et Michou).

L'Education Nationale promeut les valeurs de tolérance et de respect des autres via les cours d'éducation civique. Dans les quartiers populaires dans lesquels une concentration plus importante de personnes sont issues de la diversité, les mesures de dédoublement des classes ont été mises en oeuvre pour donner davantage de chances de réussite aux élèves.

Chacun a le droit de créer son entreprise. Nombreux sont les ingénieurs, les maçons, les propriétaires de magasins de restauration rapide, qui sont issus de la diversité et qui gagnent très bien leur vie.

Le sport français gagne avec la diversité.

La population française aime sa diversité , qu'elle soit proche ou lointaine.

Certaines figures sont profondément admirées et respectées (Yannick Noah, Tonny Parker, Leopold Sédar Senghor...).

La conséquence de tout cela, c'est que la France est le pays où le taux d'union "mixte" est le plus important au monde.

Raciste systémique la France? Non pas vraiment. A l'inverse, feu d'artifice de diversité.

 

Ce que l'on peut affirmer, qu'est qu'il y a une forme d'entre soi, partout. Dans le monde politique, on observe peu de diversité. C'est un problème. Mais c'est avant tout un problème de diversité sociale. L'ouvrier agricole de la campagne n'est pas plus représenté qu'un chomeur d'un banlieue par le monde politique aujourd'hui. Il y a un problème de représentation de la diversité sociale de notre pays. Cela n'est en rien du racisme systémique.

Le manque d'emploi conduisent les recruteurs à faire des choix dans les CV. A profil équivalent, le recruteur privilégiera peut-être celui avec lequel il aura potentiellement des points communs ("Ce candidat est passionné de littérature japonaise, comme moi, je le recrute", "Celui-là est originaire de Biarritz, comme moi, je vais le choisir"). C'est la nature de l'Homme de fonctionner comme cela. Est-ce mal? Non. Est-ce condamnable?  Non. Est-ce du racisme systémique? Non. La seule chose qui permettra d'aller dans le bon sens, c'est de continuer à promouvoir le mélange comme le fait la société française, de créer du commun. C'est également se méfier de ceux qui prônent le repli communautaire, tant vanté dans le monde anglo-saxon. C'est aussi de trouver le bon dosage pour réguler efficacement le nombre de nouveaux arrivants sur le territoire français. La construction d'un monde commun se fait par l'intégration, uniquement possible dans un cadre maîtrisé par la nation.

Ce que l'on peut dire toutefois, c'est que en effet, il y a des individus racistes, dont chacune des réflexions est conditionnée par le prisme de la couleur de peau. Et ce sont ces individus-là qui accusent la France de racisme systémique. Et ce sont ces individus dont l'agitation bruyante va conduire certains à se méfier de la diversité. Leur action est totalement contre-productive.

En définitive, la lutte des races ne doit pas s'imposer au détriment de la lutte des clas ses. Il ne faut pas se tromper de combat.